Vie chretienne Comos Plan Engin de recherches Plan du site

Samizdat


Le port du masque, la liberté d'expression et la pensée unique

les Décrypteurs et les grands médias québécois s'en mêlent...




Dossier Covid19

Emeth Doxa (3/9/2020)

Dans une vidéo publiée d'abord sur Facebook, un québécois, microbiologiste de formation et professeur de sciences au secondaire du nom d’Éric St-Germain a donné quelques explications très visuelles démontrant mathématiquement l’inefficacité du masque en tissu commun que la plupart des gens portent pour aller à l’épicerie. À l’aide de petites boules en plastique, il nous amène à voir la véritable grosseur du virus comparativement à la grosseur des fibres de tissu qui composent la plupart des masques. Dans une deuxième portion du vidéo, monsieur St-Germain traite de la question du confinement en comparant les chiffres avec plusieurs autres pays qui n’ont pas adopté les mêmes mesures que le Québec pour une fois de plus démontrer que le confinement n’est d’aucune utilité. Finalement, monsieur St-Germain nous explique comment fonctionnent les vaccins à ARN et à ADN pour affirmer dans sa conclusion que les vaccins pour les virus ARN tel que le Sars-Cov-2 ou l’influenza ne fonctionnent pas à cause qu’ils mutent trop rapidement.

Voici la vidéo en question:



Éric St-Germain explique le masque aux néophytes.
(YouTube - 19 minutes - 22/8/2020)
lien alternatif...

Jeff YatesSuite à cette vidéo devenue virale (et censuré par Google/YouTube...), tous les grands médias québécois se sont rués contre ce professeur de science qui rejette le port du masque obligatoire. TVA Nouvelles en ont parlé le 26 août 2020 aussi, mais c'est l'article des Décrypteurs de Radio-Canada que Facebook utilise pour censurer la vidéo au début en mentionnant qu'elle contient de la fausse information.

Cette vidéo contient plusieurs inexactitudes sur les masques et sur les vaccins | Radio-Canada | jeff Yates (25 août 2020)

Jeff Yates note:

Dans une vidéo virale, un homme se présentant comme ayant une formation en microbiologie tente de démontrer que les masques ne bloquent pas le coronavirus et qu'un vaccin contre celui-ci ne ...

Mais si on prend le temps de décortiquer l'article (c'est-à-dire décoder les Décrypteurs...), je trouve ça vraiment horrible de voir de quelle manière les Décrypteurs agissent pour "défendre la vérité". Voici une citation de l’article en question écrit par Yates le 25 août 2020 :

« Les Décrypteurs ont fait appel au Dr Raymond Tellier, médecin et microbiologiste au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et à la Dre Cécile Tremblay, microbiologiste-infectiologue au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), pour vérifier les propos de M. St-Germain. »

Ok. Ici on reconnaît que les Décrypteurs n'ont pas eux-mêmes la compétence pour discréditer ce biologiste de formation. Ils doivent faire appel à deux médecins microbiologistes pour contrecarrer les dires d'Éric St-Germain. Mon point ici n'est pas le fait de faire appel à des autorités compétentes lorsque nous ne sommes pas en mesure de bien évaluer quelque chose. Mon point est de faire ressortir que les Décrypteurs ciblent l'information à abattre et iront chercher les ressources pour réussir à discréditer l'information que Radio-Canada (ou l'état) veut éradiquer. Est-ce que les Décrypteurs vont contacter des médecins spécialistes qui condamnent l'utilisation du masque lorsque Horacio Arruda ou l'OMS prône le port du masque obligatoire? Bien sûr que non! Est-ce que les anciens vidéos d'Arruda sont censurés par Facebook, YouTube ou réfutés par les Décrypteurs? Non! Pourtant, Horacio Arruda et l'OMS ont dit une chose et son contraire depuis le début de la pandémie concernant les masques. Logiquement, les Décrypteurs auraient dû réfuter l'une des deux versions d'Horacio Arruda et de l'OMS, mais ils ne l'ont pas fait. Facebook et YouTube n'ont pas plus censuré l'information contenue dans les anciennes publications d'Arruda et de l'OMS. Cela nous montre clairement que la censure est à sens unique. Chose curieuse, Yates ne présente pas Raymond Tellier et Cécile Tremblay « comme se présentant ayant une formation en » médecine ou microbiologie… Évidemment, en introduisant Éric St-Germain de cette façon, il laisse planer le doute sur la légitimité de ses diplômes. Donc, sans pour autant affirmer que monsieur St-Germain n'est pas compétent, il laisse en suspens dans la tête de ses lecteurs l'idée comme quoi monsieur St-Germain n'aurait pas véritablement les qualifications. Et dans cette logique, si demain Tellier devait changer d’idée au sujet des masques et rejeter leur imposition sur l’ensemble de la population (en santé) on peut deviner que, tout à coup, Yates aurait aussi des doutes sur les qualifications de Tellier... On constate que Yates met de l’avant un “expert” de façon crédible s’il va dire ce qu’il veut entendre.

Voici une autre citation de l’article de Jeff Yates des Décrypteurs paru sur le site web de Radio-Canada le 25 août 2020 :

« Dans la première partie de la vidéo, M. St-Germain explique que le coronavirus qui cause la COVID-19 est beaucoup plus petit que les mailles des masques en tissu que portent la plupart des gens. À l'aide de boules en plastique, il illustre que le virus peut simplement passer à travers les mailles. Il affirme que les seuls masques véritablement efficaces sont ceux de type N95, qui disposent d'un filtre spécial pour empêcher les plus petites particules de passer.

Tous ces masques-là que les gens portent dans l’épicerie, ils ne servent à rien. C’est une mascarade juste pour prouver que nous sommes soumis, lance-t-il.

Selon le Dr Tellier, s'il est vrai que le coronavirus est plus petit que les mailles de la plupart des masques en tissu, ça n'empêche pas ces derniers d'être efficaces.

L’erreur fondamentale dans ce discours-là est de penser que les particules virales sont exhalées à l’état nu, alors qu’en fait les virus sont contenus dans des gouttelettes, explique-t-il. Ces gouttelettes peuvent être jusqu'à 1000 fois plus grosses que le virus lui-même et sont en bonne partie bloquée par les masques en tissu, ajoute-t-il. »

Remarquez bien que ce ne sont pas les données exprimées par Éric St-Germain qui sont remises en cause ici. Ce n'est pas démenti que le virus est beaucoup plus petit que les trous des fibres de tissu. La seule chose à laquelle ils s'attaquent ici est l'affirmation que les masques sont inefficaces. C'est clair que le sujet ici n'est pas de bloquer des gouttelettes. Éric St-Germain n'a jamais affirmé que le masque était inefficace pour bloquer les gouttelettes, mais bien pour bloquer le virus. La question serait donc de savoir si le virus se transmet uniquement dans les gouttelettes ou si le virus est aéroporté. Et bien, si ces "grands génies" capables d'établir ce qui est vrai et ce qui est faux veulent s'appuyer sur l'OMS, on peut vite trouver que même eux reconnaissent que le virus peut circuler en aérosol. Voici quelques preuves:

It is Time to Address Airborne Transmission of COVID-19. (Lidia Morawska, Donald K Milton - Clinical Infectious Diseases - Oxford Academic - 6/7/2020)

Coronavirus: WHO rethinking how Covid-19 spreads in air. (BBCNews - 8/7/2020)

Coronavirus can be airborne, but that’s not how it typically spreads: experts. (Meghan Collie & Laura Hensley - Global News - 11/7/2020)

It is time to address airborne transmission of COVID-19. (Morawska L, Milton DK. - Public Health Ontario - Clin Infect Dis. - 14/7/2020) PDF

On va se le dire, si le virus est "airborne" comme plusieurs scientifiques semblent l'indiquer, la conclusion d'Éric St-Germain qui nous dit que " tous ces masques-là que les gens portent dans l’épicerie, ils ne servent à rien. C’est une mascarade juste pour prouver que nous sommes soumis " n'est pas tant une conclusion erronée. Car la population en santé ne répand pas abondamment des gouttelettes au point de justifier le port du masque obligatoire surtout pour une maladie qui a fait 15 morts de plus par 100 000 habitants si on compare les chiffres de la dernière décennie en Californie par exemple. Je cite cette statistique évoquée par le théologien John MacArthur dans cette excellente, mais courte, entrevue (en anglais) d'il y a deux jours.



John MacArthur New Interview 8/24/20 - provides update on court case
(YouTube - 12 minutes)

Donc, on se retrouve face à une technique assez fréquente utilisée dans la propagande scientifique: le "bait and switch". Comme pour la théorie de l'évolution, on nous fait gober une chose qui est partiellement vraie pour ensuite nous faire avaler le paquet en entier. La théorie de l'évolution comporte plusieurs aspects qui sont tous englobés sous un seul même terme. Lorsqu'ils nous vendent la théorie de l'évolution comme un dogme indiscutable, ils nous présentent la micro évolution (que je préfère appeler micro variation) qui est observable et qu'on peut prouver scientifiquement pour ensuite nous pousser l'évolution stellaire, l'évolution organique, l'évolution chimique, l'évolution cosmique et la macro évolution (changement d'une espèce à une autre). On se fait vendre un gros mensonge qui n'a rien à avoir avec la VRAIE science, car toutes les sortes d'évolution (excepté la micro) ne sont pas observables et véritablement testables sans émettre des présupposés qui à leur tour sont aussi improuvables et hors du domaine de la science observable. Mais grâce à un petit bout de vérité, on se fait imposer tout le bagage de la théorie de l'évolution et les scientifiques qui n'y adhèrent pas sont censurés! (voir le documentaire Expelled) C'est un peu la même chose ici. Si on n'adhère pas au discours de l'OMS et qu'on ne dit pas la même chose que nos grands médias tentent de promouvoir, on se fait censurer, humilier ou même congédier de notre travail dans certains cas.

Le "bait and switch" avec l'histoire du masque repose sur le fait que c'est efficace contre les grosses gouttelettes. Donc, oui le masque s'avère utile pour les personnes malades qui pourraient répandre en assez grande quantité le virus un peu partout en toussant, en éternuant ou en ayant le nez qui dégoûte. Ensuite, ça pourrait aussi être utile pour de les rares occasions où des personnes asymptomatiques éternuent ou postillonnent. Mais est-ce vraiment pour ça qu'on doit tous porter obligatoirement le masque partout où on va? Les caissières sont déjà protégées contre les gouttelettes derrière un plexiglas et il est rare qu'on se tienne proche les uns des autres ou qu'on se postillonne dessus simplement en se croisant en vitesse entre les allées du supermarché. Alors, allez jusqu'à imposer un masque obligatoire à toute la population quand on sait qu'il y a plusieurs régions qui ne sont pratiquement pas infectées, c'est une mesure excessive et déraisonnable. Est-ce 100% inefficace? Non, car ça protège contre les rares grosses gouttelettes. Mais est-ce inefficace pour réellement bloquer le virus? Oui. Ça ne sert pas à grand-chose et dans une telle perspective on peut dire que la conclusion d'Éric St-Germain est assez juste: c'est une mascarade, un symbole politique qui nous rappelle notre soumission aux autorités dirigées par une élite globaliste qui dicte le cours des choses.

Au final, cela sert bien la cause du nouvel ordre mondial. Comment détruire l'économie pour faire tomber l'ancien monde dans le but d'en instaurer un nouveau? Vous avez la recette idéale avec cette "pandémie". Je le répète souvent, mais nous sommes dans la guerre de l'information. Et cette guerre de l'information a un but et je ne crois pas que ce but soit de sauver des vies.

Voici un autre exemple de censure où on doit absolument se courber devant tous les dires de l'OMS sans quoi nous ne pourrons pas nous exprimer librement sur les grandes plateformes. On se souviendra des médecins qui se sont tous fait censurer au sujet de l'hydroxychloroquine. Leur vidéo n'a pas fait long feu avant d'être supprimé par les grandes chaînes de Facebook et YouTube. C'est drôle que les Décrypteurs puissent faire intervenir deux médecins qui disent comme le narratif populaire, mais lorsque ce sont d'autres médecins qui se prononcent à l'inverse, ils ne sont pas crédibles et doivent être réduits au silence. Voici une capture d'écran qui nous montre que si vos propos diffèrent de ceux de l'OMS, YouTube vous supprime.



La vidéo d’Éric St-Germain a finalement été retirée de Facebook. Fait intéressant, un autre microbiologiste du nom de Stéphane Guay a lui aussi pris le temps de critiquer la vidéo d’Éric St-Germain en remettant en doute les chiffres évoqués par ce dernier dans sa vidéo. Cependant, monsieur Guay est encore plus virulent dans sa critique contre les Décrypteurs en lien avec leur article au sujet de monsieur St-Germain. Le microbiologiste Stéphane Guay affirme tout de même être en accord avec 80 ou 90% de ce qu’Éric St-Germain affirme dans sa présentation et prend le temps de souligner la qualité de ses explications bien illustrées en disant qu’il doit être un bon professeur, car tout est clair et bien expliqué dans sa vidéo. Vous pouvez consulter la critique de Stéphane Guay sur YouTube en cliquant sur le lien suivant :



Critiques des décrypteurs du vidéo de M St Germain, enseignant et microbiologiste.
(YouTube - 29 minutes)

La conclusion du microbiologiste à la retraite Stéphane Guay est que les masques ne sont pas complètement inutiles, mais qu'ils ne sont pas très efficaces pour empêcher les minuscules particules de virus en suspension dans l'air puisque les masques ne sont pas étanches et laisse passer l'air par le dessus autour du nez et sur les côtés. C'est d'ailleurs ce que ce médecin nous présentait à l'aide de cette vidéo où il démontre que les particules de virus peuvent aisément passer de chaque côté de n'importe quel masque puisque la fumée qu'il dégage comporte des particules aussi grosses sinon plus grosse que le Sars-Cov-2. Vous pouvez le visionner en cliquant sur le lien ci-dessous:

Bernard DrainvilleAll You Need to Know About Masks. (Dr Ted Noel MD - Twitter - 2 min. - 16/8/2020)

En terminant, pour vous démontrer à quel point les médias se mettent tous de la partie assez intensément pour contrer le mouvement de résistance ou de dénonciation contre le port du masque obligatoire, voyez cette vidéo où Bernard Drainville parle à la radio pour dénoncer les gens anti-masque qui lui écrivent. Disons que monsieur Drainville n’y va pas de main morte alors qu’un que ses collègues de la radio affirme le trouver doux à l’endroit de ses critiques. On peut voir que ces animateurs de radio n’ont pas beaucoup d’estime pour les personnes qui dénoncent le port du masque obligatoire.

Bernard Drainville a subi les délires des anti-masques et des complotistes. (La Clique du Plateau - 1/9/2020)

Voilà comment les médias nous représentent. Ils nous font passer pour des fous en prenant intentionnellement les exemples les plus extrêmes et en caricaturant le mouvement. Ils disent ça en ondes, alors monsieur madame tout le monde pense que c'est vraiment ce que tous les anti-masques croient et cela alimente leur mépris. C'est tellement de la fausse représentation.

Tout un amalgame: anti-masque = anti-covid pour eux et conspirationniste extrême. Voyez-vous une fois de plus la malhonnêteté des médias? C'est comme ça qu'ils informent le public à propos des gens qui ne pensent pas comme eux.

Au Québec notre liberté d’expression est attaquée. Les gens auront peur de s’exprimer, car soit nous serons humiliés et ridiculisés sur la place publique, soit on se fera censurer et réduire au silence ou soit on se fera poursuivre en cours ou soit on se verra donner une amende salée pour nous faire taire comme ce fut le cas avec cet homme qui permettait aux gens de profiter de ses connaissances en matière juridique pour lutter contre le port du masque obligatoire. Cet article de Radio Canada explique la situation...;

Amende salée pour un influenceur antimasque. (Radio-Canada - 26/8/2020)

Jean-François Dubois se dit « constitutionnaliste autodidacte ». Il affirme avoir déjà dans le passé utilisé un langage qui pouvait porter à confusion, mais depuis quelques années, il semble être clair qu’il ne laisse pas croire qu’il est avocat ni conseiller juridique, mais qu’il ne fait que partager son avis personnel en donnant ses conseils. Malgré cela, il est sous attaque présentement et ciblé par la loi. Pourquoi n’ont-ils pas agi en 2017 alors qu’il utilisait des termes plus suspicieux? Pourquoi sévir contre lui maintenant? Poser la question, c’est y répondre. Je ne suis vraiment pas certain que cet homme aurait été ciblé de la sorte s'il avait donné des conseils aux gens concernant la vente de voitures usagées.

Notre pensée intellectuelle et libre est brimée. Pas étonnant que l’ancien chef du Parti Conservateur Andrew Scheer ait pris le temps de mettre tout le monde en garde contre les médias en faisant quelques allusions à l’Allemagne de l’Est et au communisme dans son dernier discours avant la nomination du nouveau chef. Au Québec nous ne sommes clairement plus libres.

Direction du Parti conservateur : discours d’adieu d’Andrew Scheer. (23 août 2020)




Voilà qui fait le tour!