Vie chretienne Comos Plan Engin de recherches Plan du site

Samizdat

Stephen R. Lawhead






Stephen Lawhead (avec moustache)Stephen Lawhead est un romancier américain. Né en 1950 à Kearney au Nebraska, il fait des études au Kearney State College, où il se spécialise dans les beaux arts. Il finance ses études en étant "lead guitar" dans un groupe rock: portant le nom Mother Rush.

En 1972 il a marié Alice Slaikeu. Il s'est d'abord fait connaître sur la scène littéraire américaine avec la trilogie In the Halls of the Dragon King mais c'est la série Pendragon (un trilogie qui raconte le saga arturien de l'Angleterre du 5e siècle) qui l'a propulsé sur la scène internationale et qui lui a attiré l'intérêt des grands éditeurs.

Lawhead déménage à Chicago, où il fréquente la Northern Baptist Theological Seminary qu'il quitte avant d'être diplômé pour intégrer la revue Campus Life, ou il travaillera pendant cinq ans.

La rédaction d'articles sur le monde de la musique attise son intérêt, suite à quoi il prend la direction du groupe rock chrétien DeGarmo & Key. Il quitte alors le Campus Life pour ouvrir sa propre maison d'enregistrement, à Memphis dans le Tennessee.

Il fonde une firme de disque, Ariel Records, mais qui fermera ses portes après un an. Peu de temps après, Lawhead entreprend la rédaction de son premier roman: In the Hall of the Dragon King. Il constate qu'il a du talent et ça se vend. Ce roman est publié en 1982 chez Crossway Books, suivi de trois romans de science-fiction et des trois premiers volumes du Cycle de Pendragon.

Pour faire la recherche avant la rédaction de la trilogie arturien le Cycle de Pendragon la famille Lawhead s'installe à Oxford en Angleterre où les Lawhead résident toujours. Maintenant deux éditeurs majeurs se partagent sa publication, Avon Books (New York) et HarperCollins (Londres).

Depuis ses romans sont publiés dans 15 langues, mais il faut annoncer une nouvelle triste dans la famille Lawhead puisque Stephen s'est coupé sa moustache. Ses ventes de livres semblent s'en porter mieux alors est-ce peut être une question de marketing...

Ayant lu ces romans en anglais j'ai été (agréablement) surpris d'apprendre (en 2001) qu'une partie importante des romans de Lawhead sont déjà traduits et publiés en français. Faut dire que les maisons d'édition françaises font assez peu de marketing au Québec. En français, les romans de Lawhead sont publiés par Buchet/Castel dont la trilogie du Roi Dragon qui a été traduit par Marianne Saint Amand. De nombreux sites web francophones abordent des ouvrages. Pour en savoir plus, on peut visiter le site de l'auteur, stephenlawhead.com.


Paul Gosselin


bordure

La saga du Roi-Dragon (3 volumes)

1 - Le château du Roi-Dragon (358 p., 1999)
Quentin, un jeune acolyte qui fais le service au temple d'Ariel, se retrouve au centre d'un conflit dont dépendent le sort du roi et le future du royaume de Mensandor.

2 - Les seigneurs de guerre du Nin. (387 p.,1999)
Mensandor est à nouveau en danger. Quentin tiens la destiné du royaume dans ses mains. L'espoir est lié à la fabrication de l'épée: Zhaligkeer, Celui qui brille.

3 - Le glaive et la flamme (331 p., 2000)
Quentin règne maintenant en tant que roi Dragon. On lui enlève son fils mais il doit faire face au pire des attaques, le mal en lui-même.



bordure

Le cycle de Pendragon (3 volumes initialement, 5 maintenant)

Ce qui suit est un aperçu du cycle de Pendragon. En ce qui me concerne la trilogie est de loin supérieur à la suite qui est constitué de thèmes remâchés. Rendus à Rocky IV et Rocky V, ça va...

1 - Taliesin (509 p., 1997 - Editeur: Lgf)
Je ne pleurerai plus les disparus, endormis dans leur tombe marine. Leurs voix s'élèvent: "Conte notre histoire, disent-elles. Elle mérite de rester dans les mémoires." Je prends donc la plume... "
Ainsi commence la tragédie de l'Atlantide engloutie, à jamais disparue dans de terribles convulsions. Fuyant le cataclysme, trois navires désemparés emportent le roi Avallach et sa fille Charis vers Ynys Prydein, une île noyée dans les brumes. Dans ce nouveau monde, où les guerriers celtes luttent pour leur survie dans les derniers soubresauts d'un empire romain agonisant, ils essaient tant bien que mal de refaire leur vie.
De la rencontre de ces deux civilisations, et de l'union de la jeune princesse atlante avec le barde Taliesin, naîtra celui que chacun connaît désormais sous le nom de Merlin...
Taliesin
2 - Merlin (465 p., 1997 - Editeur: Lgf)
"Le monde a-t-il jamais connu semblable époque ?"
"Jamais! Et C'est ce qui en fait la gloire et la terreur. Si les hommes savaient ce qui les guette, jusqu'au plus humble d'entre eux... ils défailliraient, ils se couvriraient la tête et mordraient leur manteau pour s'empêcher de crier. C'est leur bénédiction et leur malédiction de ne pas savoir. Mais moi je sais. J'ai toujours su... "
Voici l'histoire de Merlin l'immortel, roi, guerrier, druide, barde et prophète... dont la vie se confond avec l'histoire de l'Île des Forts. Voici le récit de son enlèvement par le Petit Peuple des Collines, de ses longues années de solitude dans la forêt et de ses combats contre les barbares sanguinaires dont les invasions vont précipiter la chute de l'Empire romain en Occident.
Voici la vie de Merlin telle que nul autre que lui ne pouvait la raconter.
Arthur
3 - Arthur (493 p., 1997 - Editeur: Lgf)
«Arthur n'est pas digne d'être roi. Pion de Merlin, il est de basse naissance. Inconstant, mesquin, cruel et stupide, c'est une brute ignorante et bornée. Les gens disent tout ceci, et bien pire encore, au sujet d'Arthur. "Laissez-les faire. Quand tout est dit, quand tous les arguments sont épuisés, ce simple fait demeure : nous suivrions Arthur jusqu'aux portes de l'Enfer et même au-delà, s'il le demandait. Montrez-moi un autre homme qui puisse se prévaloir d'une telle loyauté. "Cymbrogi", nous appelle-t-il : "compagnons de coeur". Cymbrogi. Nous sommes pour lui le ciel et la terre. Et Arthur est pour nous tout cela... et bien davantage. Méditez cela. Réfléchissez-y longuement. Alors seulement, peut-être, commencerez-vous à comprendre l'histoire que je vais vous narrer.. »
Merlin
4 - Pendragon (384 p., 1998)
Moi, Myrddin Emrys, je connais tous les récits perdus et ignorés, car j'étais auprès d'Arthur depuis le commencement. Et je me tenais à son côté en son heure la plus sombre. En un jour à nul autre semblable dans la longue histoire de notre race... un jour de duplicité, de terreur et de grande gloire. Oui, de grande gloire. Car ce jour-là Arthur s'acquit le nom qu'il chérissait entre tous : Pendragon.
Dans ce quatrième volet du Cycle de Pendragon, Merlin en personne relate les aventures du jeune Arthur et la longue guerre qu'il dut mener, au début de son règne, contre Twrch Trwyth, le Sanglier Noir.
Arthur
5 - Le Graal (381 p., 1999)
«Arthur revenu sur les lieux de sa guérison miraculeuse, a été réveillé au milieu de la nuit par la vision d'un temple où la Coupe du Christ brillait d'un éclat comparable à celui du soleil. Le Pendragon est convaincu que cette vision était un signe du Roi des Cieux lui demandant d'édifier une demeure pour le Graal. La construction du Temple du Graal marquera le début d'une saison de paix et d'abondance qui durera mille générations. »
Mais c'était compter sans les sinistres manigances de Morgian : au moment le plus imprévisible, le Graal disparaît et tout laisse penser que le voleur n'est autre que Llenlleawg, le champion du roi, qui, de plus, a enlevé la reine Gwenhwyvar. Pour les retrouver, Arthur et ses fidèles Cymbrogi se lancent sur la piste des fugitifs à travers brouillards maléfiques et forêts ensorcelées.
Le Graal

bordure

Le cycle du chant d'Albion (3 volumes)
Difficile à dire mais en ce qui me concerne, avec les 3 volumes de la série original du Pendragon le chant d'Albion est parmi les meilleurs ouvrages de Lawhead. Cette série a d'ailleurs inspiré une collaboration intéressante avec le musicien Jeff Johnson qui a eu pour résultat une "trilogie" de d'albums du style rock progressif - synthé à thématique celtique.

1 - La guerre du paradis (1997 - Editeur: Points)
Des loups rôdent dans les rues d'Oxford... Un homme vert hante les Highlands de l'Écosse... Lewis Gillies se retrouve confronté à une lointaine tradition mystérieuse...Délaissant les façades découpées d'Oxford pour les brumes des moors et des glens de l'Écosse, Lewis avait seulement prévu de passer un agréable week-end loin de chez lui. Mais la route du nord le conduit jusqu'à un carrefour surnaturel, et il se retrouve brusquement placé à la croisée de deux mondes, au moment de l'« heure bleue ».Les anciens Celtes n'admettaient aucune séparation entre ce monde et l'« Autremonde » ; les deux étaient intimement entrelacés l'un dans l'autre. Dans La Guerre du paradis, cet équilibre se trouve perverti une brèche s'est entrouverte entre ces deux univers, et qui sait ce qui peut y advenir ?
La guerre du paradis
2 - La main d'argent (1997 - Editeur: Points)
"Écoute, ô Fils d'Albion: le sang est né du sang. La chair est née de la chair. Mais l'esprit est né dans l'Esprit, et dans l'Esprit s'installe toujours plus. Avant qu'Albion soit Un, l'exploit du héros devra s'accomplir, et la Main d'argent devra régner."
Le Grand Roi, Meldryn Mawr, est mort, et son royaume est en ruine. Traîtrise et sauvagerie règnent sur le pays, le prince Meldron, entraîné par le fourbe et cupide Siawn Hy, revendique le trône. Mais c'est au barde Tegid que revient la décision souveraine d'élire un nouveau roi, et son choix se révèle tout autre. Le jour du conflit est donc ouvert.
Le pouvoir, la souveraineté et l'élection progressive d'un roi authentique, voilà quels sont les thèmes que l'on retrouve au coeur du Chant d'Albion, ou tour à tour, se mêlent la passion, le pouvoir, la douleur et l'espoir: le sort d'Albion est intimement mêlé au destin du héros que tous attendaient : Main d'argent.
La main d'argent
3 - Le nœud sans fin (1998 - Editeur: Points)
Le feu fait rage en Albion : un feu étrange, dissimulé, aux flammes noires, invisibles à l'œil nu. Rugissant de colère, s'enroulant comme une tornade, il se consume pour rassembler ses flammes de ténèbres et les reconduire vers son coeur noir et incandescent. Invisible, venu on ne sait d'où, il se consume...Llew Main d'Argent est dorénavant Roi Suprême d'Albion, et l'Homme de Cuivre cherche à défier sa puissance. Llew doit donc entreprendre le voyage jusqu'à l'ignoble Pays afin de reconquérir son précieux trésor. L'ultime bataille est ouverte. Le mythe celtique est ici confronté à la vie moderne dans un récit situé hors du temps. Avec Le nœud sans fin, Stephen Lawhead fait résonner l'écho puissant des dernières notes du chant d'Albion.
Le nœud sans fin

Touchant le chant d'Albion, il me semble que la fin de la série est un peu trop rapide. Le récit est excellent, mais le héros, une fois revenu de l'Autre monde, prend conscience un peu trop facilement du sens de son aventure. Pour ma part, je l'aurais fait errer au moins un moment dans la noirceur de la dépression, car après la gloire de son aventure, le retour à la réalité eut été pénible, un choc brutal. Par ailleurs, quel peut être le sens du chant récité par Simon au 4e chapitre du premier tome? Qui est au juste ce "chanteur à l'aurore d'une ère nouvelle" ("The singer at the dawn of the age")? Si vous en savez quelque chose, faites-moi le savoir en cliquant ici.


bordure



Voici une liste (partielle sans doute) des publications de Lawhead en anglais.

"Rock Reconsidered: A Christian Looks at Contemporary Music."
Inter-Varsity Press Downers Grove IL 1981 156 p.
Rock Reconsidered
The Dragon King Trilogy
"In the Hall of the Dragon King (Book I)"
Crossway Books Westchester IL 1982/1989 351 p.

"The Warlords of Nin. (Book II)"
Crossway Books Westchester IL 1982/1989 367 p.

"The Sword and the Flame. (Book III)"
Crossway Books Westchester IL 1982/1989 313 p.
In the Halls of the Dragon KingThe Warlords of Nin.The Sword and the Flame
Empyrion. (The Search for Fierra; The Siege of Dome)
Lion Books Oxford UK 1985/1990 900 p.
Empyrion - éd. UK

The Pendragon Cycle
"Taliesin (Book I)"
Crossway Books Westchester IL 1987 452 p.

"Merlin (Book II)"
Crossway Books Westchester IL 1988 447 p.

"Arthur (Book III)"
Crossway Books Westchester IL 1989 446 p.

"Pendragon (Book IV)"
Avon Books New York 1994/1995 436 p.
Taliesin - SR LawheadMerlin - SR LawheadArthur - SR Lawhead
Song of Albion
"The Paradise War (Book I)."
Lion Books Batavia IL 1991 416 p.

"The Silver Hand (Book II)."
Lion Books Batavia IL 1992

"The Endless Knot (Book III)."
Lion Books Batavia IL 1993
The Paradise War - SR LawheadThe Silver Hand - SR LawheadThe Endless Knot - SR Lawhead
King Raven Trilogy
Hood: The Legend Begins Anew (Book I)
Westbow/Nelson 2006 479 p.

Scarlet: The Legend Lives. (Book II)
Thomas Nelson 2007 449 p.

Tuck: The Legend Triumphs (Book III)
Thomas Nelson 2009 443 p.
Hood - SR LawheadScarlet - SR LawheadTuck - SR Lawhead
Son of Ireland
William Morrow 434 pages 2003

Patrick, Son of Ireland - SR Lawhead
Avalon
Avon Books (1999)
Avalon - SR Lawhead
Byzantium.
HarperPrism New York 1996/ 646 p.
Byzantium - SR Lawhead
The Celtic Crusades
"The Iron Lance (Book I)"
Harper-Prism New York 1998/ 499 p.

"The Black Rood (Book II)"
EOS Harper-Collins New York 2000/ 437 p.

The Mystic Rose (Book III)
to be published in 2001
The Iron LanceThe Black RoodThe Mystic Rose

Épilogue?
Si autrefois Lawhead s’affichait clairement comme auteur évangélique et écrivait des romans au récit bien ficelés ET assaisonnés de sel (c'est-à-dire enraciné dans la Sola Scriptura), depuis la série Song of Albion, on remarque une lente érosion de ses convictions. Si le talent d'écrivain de Lawhead lui reste entier, désormais il introduit des personnages catholiques, mais sans jamais la moindre remise en question des erreurs de doctrine catholiques. Et dans les Celtic Crusades Lawhead est porté vers des trucs de plus en plus ésotériques, si ce n’est le relativisme voir même la franc-maçonnerie dans la série Bright Empire. Cette dernière série exploite un artifice narratif, c'est-à-dire des scénarios confus ou plus précisément non-linéaires, mais il y a lieu de se demander si cela ne reflète pas une confusion plus profonde chez Lawhead... Et fait à noter, à l’avant plan de cette série, figure une société secrète (la Zetetic Society) avec ses initiations. Et dans cette série, les bons sont également méchants et les méchants, égalements bons, comme dans la pensée postmoderne... Il faut se demander comment finira le récit de la vie de Lawhead. Est-ce que Lawhead est devenu franc-maçon?

Toujours difficile à dire car en général les francs-maçons vivants ne divulguent pas leur adhésion (à moins qu’ils jugent que cela leur soit utile). En tout cas, dans les Celtic Crusades aussi Lawhead place au centre de son récit, une société sécrète (the Brotherhood) obsédée par des reliques anciens de pouvoir sacré, avec ses initiations et comparable à la franc-maçonnerie.