Vie chretienne Cosmos Arts Engin de recherches Plan du site

Samizdat

Questions sur l'origine de la reproduction sexuée.

Une note brève sur le développement improbable de la reproduction sexuée:
un obstacle à l'évolution.




Paul Gosselin

Si on considère la question des origines d'un point de vue évolutionniste, déjà l'apparition du premier organisme est une réalisation extraordinaire. Un organisme autonome, capable de se nourrir dans son environnement (vraisemblablement un autotrophe) et évidemment capable de se reproduire. Il s'agissait évidemment d'un organisme unicellulaire. Et logiquement, il devait se reproduire de manière asexuée. C'était le moyen le plus économique considérant les moyens à sa disposition. Pendant des millénaires les organismes unicellulaires régnèrent en maîtres sur la Terre, mais un jour apparurent des communautés d'organismes, capables de s'unir et de coopérer. Et vint un jour où les multicellulaires furent les plus forts. Mais la reproduction de ses organismes restaient toujours asexuée...

Anthropomorphisons la situation un instant la situation, du point de vue de ces organismes. La vie est belle et tout va bien. Pourquoi changer l'ordre des choses ? Ou comme les anglais disent "If it's working, don't fix it !" Il faut donc rendre compte de l'origine de la reproduction sexuée. Ce sont évidemment des questions auquels s'est intéressé Darwin lui-même dans son ouvrage The Descent of Man. Maintenant nous nous savons les avantages génétiques que confère la reproduction sexuée à un pool génétique, mais les premiers organismes multicellulaires n'en savaient rien. Considérons les risques que cela représentaient pour eux.

    1. un organisme sexué dépend d'un autre organisme de son espèce pour sa reproduction.
    2. Il faut à la fois un organisme mâle sexuellement mature et un organisme femelle sexuellement mature pour aboutir à une reproduction réussi.
    3. Ces deux organismes acquièrent la capacité de produire des gamètes sexuels capable de se combiner et produire un nouvel organisme viable.

Toutes ces conditions doivent être réunies afin de réussir la reproduction d'un tel organisme. Considérons alors quelques exigences d'un tel système avant qu'il ne soit fonctionnel (et avantageux).


Une question de communication

La théorie de la communication nous affirme que pour qu'une communication véritable puisse avoir lieu, cinq éléments doivent être présent .

Et le dernier (trop souvent oublié), mais non le moindre..

Si tous ces éléments ne sont pas présents, une communication véritable n'aura jamais. ce ne sera que du bruit...

Ces questions se posent également touchant l'évolution de la reproduction sexuelle où le développement de l'attirance sexuelle pose problème. Ici aussi, pour que la reproduction puisse avoir lieu, il y doit y avoir communication véritable, c'est-à-dire avec message, transmetteur, récepteur/receveur, canal de transmission et CODE connu et accepté des deux parties.


Ressources (anglophones)

Voici quelques textes qui offrent un examen plus poussé de la question

The Origin of Gender and Sexual Reproduction [PART I] [PART II]
Bert Thompson, Ph.D. and Brad Harrub, Ph.D.