Vie chretienne Cosmos Arts Engin de recherches Plan du site

Samizdat

Les jours «créateurs» de l'Éternel[1]

Genèse, chapitre 1




Michel Renneteau

Le mot hébreu yom traduit par jour est cité 1251 fois dans l'Ancien Testament, dont 1167 fois désignant un jour de 24 h. soit une rotation complète de la terre sur elle-même, ou un jour “lumineux” alternant avec la nuit (3 jours et 3 nuits : Jonas, Jésus). Aux 84 autres cas, il est employé plus symboliquement et désigne une période, une situation. Exemples :

Le jour de l'Eternel (beaucoup de passages), une année de grâce et un jour de vengeance de notre Dieu (Esaïe 61 : 1, 2). C'est le contexte qui donne le sens exact au mot employé. Autres exemples : Dieu a tant aimé le monde (l'humanité) qu'il a donné son Fils unique... (Jean 3 : 16), et N'aimez pas le monde (ses oeuvres) ni les choses qui y sont (1 Jean 2 : 15). La contradiction apparente est corrigée par le contexte qui donne aux mots leur vrai sens du moment.

Une opinion circule couramment selon laquelle chaque jour de cette “semaine” créatrice serait, non un jour de 24 h. (une rotation terrestres), mais une période de durée quelconque pouvant atteindre plusieurs millions d'années, ceci pour se trouver en “concordance” avec le dogme évolutionniste qui attribue à la terre un âge se chiffrant en milliards d'années, et pour l'humanité, en millions d'années.

Quels sont les arguments favorables à cette thèse, et les réfutations, scientifiques (S) et bibliques (B), qu'on peut lui opposer ? (Traduction employée : André Chouraqui).


Argument

Les versions françaises, telle Segond, traduisent yom (pluriel yamim) parfois par le temps (Nomb. 13 : 20), bien du temps (1 Sam. 7 : 2), année (Ex. 13 : 10 / 2 Sam. 14 : 26), âge (Josué 13 : 1), longtemps, longue période, ou longue durée (Ex.2:23 / Nomb. 20: 15 / Deut. 20:19 / Jos. 11:18 / 23:1), ce qui suggère des durées supérieures à 24 h. ( selon la seule appréciation du traducteur - (?).

 

Réfutation (B) : A. Chouraqui, rigoureusement fidèle au texte hébreu, traduit ainsi (dans l'ordre des références bibliques ci-dessus) : les jours sont jours, les jours se multiplient, de jour en jour, tu déclines dans les jours, jours multiples, de nombreux jours, jours nombreux, jours multiples. Il n'y a là aucune altération du mot jour dans son sens littéral, ni allongement indéfini, mais seulement multiplication.

 

Réfutation (S) : Le système de datation du géologue anglais Lyell (19è siècle), selon lequel les strates superposées des roches sédimentaires se seraient formées lentement par apport vertical de sédiments marins, a été remis en question, surtout par M. Guy Berthault[2], sédimentologue français, selon expériences effectuées en laboratoire, et observations sur le terrain, et qui démontrent que, sous l'action de forts et volumineux courants d'eau chargés de sédiments, des falaises entières de roches peuvent se former en quelques jours, ou quelques heures. La très faible épaisseur de poussière cosmique sur la Lune (quelques centimètrès), atteste la (relative) jeunesse de cet astre : 6.000 ans à 10.000 ans maximum.

 

2è Réfutation (B) : En créant la matière, la Nature, la vie et l'homme, Dieu a institué la temporalité (notion et assujettissement au temps qui passe) et donné à l'homme, créé à son image, les moyens d'avoir des bornes, des points de repère dans l'échelle du temps. C'est pourquoi, en Genèse 1 : 14, 16, 19, nous lisons : Elohim dit : Des lustres seront au plafond des ciels pour séparer le jour de la nuit. Ils sont pour les signes, les rendez-vous, les jours et les ans... Elohim fait les deux grands lustres, le grand pour le gouvernement du jour, le petit pour le gouvernement de la nuit, et les étoiles... C'est un soir, et c'est un matin : jour quatrième.

 

Qu'est-ce qui permet, selon le texte, d'attribuer à ce 4è jour une durée supérieure aux autres, cités dans ce court texte ? Exemples : Oui, 6 jours, IHVH (l'Eternel) a fait les ciels et la terre et tout ce qui y est, puis il s'est reposé le 7è jour ; sur quoi IHVH a béni le jour du sabbat et il le consacre... En 6 jours l'ouvrage sera fait, et le 7è : shabat shabatôn consacré à IHVH... (Ex. 20: 11 / 31:15)

 

Quelle durée peut-on se permettre d'attribuer à chacun de ces jours ? En outre, quel est ce Dieu, qui dépendrait de la temporalité et serait limité par elle dans ses actes créateurs et ses miracles ? N'en est-il pas le Maïtre ? N'est-il pas capable de faire en un seul de nos jours, même en une seconde, ce qui nécessite des jours, des ans et des siècles à la Nature, assujettie à ses cycles temporels, pour faire la même chose ? Ceci est amplement attesté par cette déclaration : Devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour (2 Pier. 3 : 8), Devant le Seigneur, mais pas devant nous. Voyez, par exemple, ce texte d'Apoc. 9:15 : Les quatre anges qui étaient prêts pour l'heure, le jour, le mois et l'année, furent déliés afin qu'ils tuassent le tiers des hommes. Peut-on se permettre, sans risquer d'offenser le Seigneur et nous tromper nous-mêmes, de trafiquer à notre gré les précisions chronologiques qu'il s'est donné la peine de nous enseigner, et qu'Il nous rappelle en Apocalypse 9.15 : 
... les quatre anges, prêts pour l'heure, le jour, le mois et l' année?

 


Argument

Comment peut-on parler de soir et de matin dans une journée de 24 h. pour les 3 premiers jours de la Création, puisque Soleil et Lune ne vont apparaître que le 4è jour ? Une raison de plus pour ne voir qu'un sens symbolique au mot jour employé en Genèse 1, et ne pas chercher une précision rigoureuse à la durée de chacun des 6 jours (+ 1), la durée des 3 premiers jours pouvant être très différente des 4 suivants, et en tout cas très supérieure à celle de nos jours quotidiens.

Réfutation (S) : Qu'est-ce qui détermine le jour de 24 h. ? C'est le tour complet (360°) que la terre fait sur elle-même, qu'il y ait Soleil et Lune, ou pas. La Terre tournait certainement au cours des 3 premiers jours, déterminant à chaque tour, un jour, que Dieu, Maître du cosmos, n'avait pas de peine à repérer.

Les cosmonautes des stations spaciales et orbitales qui font plusieurs tours de Terre en 24 h. voient donc le Soleil se lever et se coucher plusieurs fois par jour. Ils ne peuvent se fier qu'à leurs montres et horloges pour répérer les soirs et matins et compter les jours, et ils y arrivent très bien. Même chose pour les spéléologues séjournant souvent plusieurs jours (de 24 h.) dans les gouffres obscurs. Peut-on se permettre de douter de l'exactitude de l'horloge cosmique de Dieu ?


Argument
 
Au jour où Elohim crée Adam, à la ressemblance d'Elohim, il les crée (hébreu : bara) et les bénit (Genèse 5 : 1, 2).

 

Le texte de Genèse 2:18-25 montre qu'Eve ne fut pas créée le même jour qu'Adam, puisque celui-ci dut auparavant observer les animaux et les nommer, avant que Dieu l'endorme pour faire naître la femme de l'une de ses côtes, d'où une durée longue et imprécise de ce jour.

Réfutation (B) : Lorsqu'Eve est née, il n'est pas dit qu'elle a été créée. Elohim fait tomber une torpeur sur le glébeux (l'homme). Il sommeille. Il prend une de ses côtes et ferme la chair dessous. Elohim bâtit la côte qu'il avait prise du glébeux, en femme. Il la fait venir vers le glébeux, qui dit : Celle-ci, cette fois, c'est l'os de mes os, la chair de ma chair ; à celle-ci, il sera crié : femme (Ischa). Oui, de l'homme (Ish), celle-ci est prise (Gen. 2 : 21 à 23).

En réalité, Eve a été créée le même jour qu'Adam, potentiellement existante, dès ce jour, dans le sein de celui-ci, ceci scientifiquement confirmé par le biologiste Jean Rostand (Inquiétudes d'un biologiste, p. 34) : “ Il serait théoriquement possible de refaire des femmes (chromosomes XX) à partir des hommes (chromosomes XY), mais non l'inverse . Le masculin est mêlé de féminité, le féminin est pur ”.

De même, quand un bébé naît, ce n'est pas ce jour-là qu'il est créé, mais 9 mois plus tôt, lorsqu'il est conçu. (Eternel ! Tu as acheté mes reins, tu m'as recouvert dans le ventre de ma mère... Tes yeux ont vu mon embryon, et sur ton livre mes jours sont tous inscrits, avant qu'un seul ne soit formé - Psau. 139:13,16). Donc, l'avortement demeure un meurtre, un infanticide, quelle que soit la date à laquelle il est pratiqué.


Argument
Le professeur (chrétien) Daniel Vernet, dans L'homme face à ses origines, expose les diverses raisons pour lesquelles il fallut des centaines de millions d'années pour le déroulement des étapes de la création, argument repris par un autre “croyant”, John Alexander, écrivant dans Le Témoin (n° 101 - Juillet 85) : “ Pour l'immense majorité des scientifiques ( ? - incroyants et croyants confondus, je suppose), il fallut un certain nombre de milliers, millions, voire milliards d'années pour que, sur notre planète, les conditions soient propices à la naissance de la vie végétale, animale et humaine. ” 

Réfutation (B) : Voyons la relation de ces évènements bibliques :

La 3è des dix plaies dont Dieu frappa l'Egypte fut la poussière du sol changée sur le champ en poux, êtres vivants biologiquement et génétiquement aussi complexes que l'être humain (Exode 8:12-15). Les magiciens de Pharaon, impuissants, avouèrent : “ C'est le doigt de Dieu ”.

Moïse déposa la branche d'Aaron dans le tabernacle. Le lendemain, il vit que la branche avait poussé des boutons, produit des fleurs, mûri des amandes (en une nuit... ou une seconde - Nombres 17 : 8).

Pour abriter du soleil Jonas, posté devant Ninive, Dieu fit croître un ricin en une nuit, et le dessécha en une autre nuit (Jon. 4:6-10).

Aux noces de Cana, Jésus changea instantanément de l'eau en vin, alors que le cycle naturel exige 6 à 7 mois (des pluies arrosant la vigne à la vinification du moût, en passant par la maturité des grains et la vendange) (Jean 2 : 1 à 11).

Lors de la résurrection des croyants, leurs corps, morts ou vivants, seront changés en un instant, en un clin d'œil (1 Cor. 15:51, 52).

Le Dieu de ces miracles, que je crois, et que vous croyez, je suppose, serait-il un autre que celui qui aurait eu besoin de milliers de millénaires pour créer tout ce qui existe ?... A moins que ce soit le même, mais qu'Il aurait évolué au cours de “l'évolution” ( ?) et se serait rendu capable de faire, plus tard, instantanément ce qui lui aurait demandé tant de temps lors de la Création ?...


Notes

[1] - Avec permission. Extrait du livre livre Voir, réfléchir, témoigner aujourd'hui. (Volume III). Pour commander un livre de M. Renneteau.

[2] - K7 vidéo : L'évolution, science ou croyance ?... qu'on peut obtenir à : A.P.C.S. 42, Bd d'Italie 98000 MONACO (France)

Voir aussi: Dieu créa t’il en plus que des milliards d’années et pourquoi est-ce important? par Lita Cosner and Gary Bates Publié: le 6 octobre 2011

Jonathan Sarfati 2003. The numbering pattern of Genesis: does it mean the days are non-literal? Technical Journal vol.17 no. 2

James Stambaugh 1988 The Meaning of "Day" in Genesis. Acts & Facts. 17 (10). ICR