Vie chretienne Cosmos Arts Engin de recherches Plan du site

Samizdat

Le Temps et le Hasard1




A.E. Wilder-Smith

T. H. HuxleyThomas H. Huxley, dans un débat bien connu au sujet de la théorie de l'évolution avec l'évêque Samuel Wilberforce en 1860 à la ville d'Oxford en Angleterre, a utilisé un exemple (qui est devenu par la suite classique) de six machines à écrire éternelles de manière à établir l'idée que la nature, et les processus qu'elle renferme, peuvent produire la vie sans l'intervention d'un créateur.

Dans son argument, Huxley fit le postulat suivant: "Supposons qu'on accorde à chacune des six machines à écrire une quantité infinie de papier et d'encre et aussi que pendant toute l'éternité six singes immortels tapent sur leurs claviers jusqu'à ce que l'éternité soit presque écoulée (s'il était possible)". "A la fin de l'expérience," dit Huxley, "je regarde à travers tous les milliards de tonnes de papier sur lequel on a tapé et qu'est-ce que je retrouve ? Le Psaume 23 !" L'évêque Wilberforce n'était pas du tout d'accord avec cette idée, étant donné que David était bien l'auteur du Psaume 23 et non des singes. À ceci Huxley répliqua que tout comme les singes tapant à tout hasard sur leurs machines à écrire peuvent produire et, en fait, produiraient inévitablement le Psaume, si le temps et la matière accordés étaient suffisants, le mouvement de la matière finirait aussi par produire l'évêque Wilberforce lui-même, et tout cela par des processus fortuits et sans l'intervention d'un créateur. "C'est ce qu'exige la formule de probabilité", dit Huxley, "car elle stipule que lorsque le temps (t) (et la matière aussi) est infini la probabilité (p)=1. Ainsi si l'on accorde suffisamment de temps et de matière la certitude qu'un événement quelconque se produise est égale à 1, c'est-à-dire d'après la formule on peut être sûr à 100% qu'elle se produira une fois au moins, même s'il s'agit de la synthèse de l'espèce humaine sans créateur. Avec cet argument Huxley a démoli l'argument de Paley2, faisant référence à la théologie naturelle, pour un créateur.

L'argument de T. H. Huxley pour l'évolution par le hasard est toujours considéré valide dans bien des cercles savants aujourd'hui. Il en a été question dernièrement dans la revue anglaise Science. Peu de gens se sont rendu compte d'une erreur fatale impliquée dans son raisonnement.

Afin de démontrer l'erreur de raisonnement dans l'argument de Huxley nous aurons besoin d'une machine à écrire très particulier. Cette nouvelle machine possédera un levier spéciale sur le côté. Lorsque le levier n'est pas enfoncée, l'appareil fonctionne de la même manière que toutes les autres machines à écrire: lorsque j'enfonce la touche A, le marteau A frappe le ruban et la lettre A apparaît sur le papier et y demeure. Cette machine fonctionne donc de manière irréversible comme doit le faire toute bonne machine à écrire qui se respecte. Par contre, lorsque le levier spécial est enfoncé et que je mets le doigt sur la touche A, le marteau A frappe le ruban et la lettre A apparaît sur le papier, mais dès que j'enlève mon doigt de la touche A, la lettre A disparaît du papier sans laisser de traces, remonte à travers la machine, ensuite par mon doigt, mon bras, jusqu'à mon cerveau (d'où elle est partie) où elle demeurera. Ainsi, cette machine imprime sur papier des lettres tout aussi efficacement et rapidement qu'elle les efface après. Elle est alors complètement réversible.

Maintenant nous arrivons à la question de $100,000.00: Pendant combien de temps faudrait-il que tapent les singes de Huxley sur une telle machine avec la touche spéciale enfoncée avant de produire le Psaume 23 ??

Étant donné que cette machine imprime sur papier tout aussi efficacement et rapidement qu'elle efface, les singes auront tapé tout autant de "texte" après une fraction de seconde qu'après un milliard d'années. Dans le cas d'une machine réversible comme la notre, le temps accordé pour la synthèse d'un événement devient un facteur négligeable. T.H. Huxley a oublié ceci et a appliqué la formule de probabilité dans le contexte d'un système irréversible, c'est-à-dire ses machines à écrire . Il a oublié que les réactions biochimiques qui produisent la vie sont tout aussi réversibles que ma nouvelle machine à écrire avec la touche spéciale enfoncée, ce qui constitue une faille fatale dans son argument car ni les machines à écrire réversibles ni les réactions biochimiques réversibles ne peuvent aboutir à une quelconque synthèse3. Que la vie et les réactions biochimiques qui y sont impliquées soient réversibles peut être démontré par le fait qu'elles font appel à des produits chimiques spéciaux qu'on appel enzymes afin d'atteindre plus rapidement (c'est-à-dire avec une dépense d'énergie moindre) leur point d'équilibre - un point à partir duquel les produits de la réaction réagissent ensemble à nouveau pour produire les éléments d'origine. C'est comme si une maison redeviendrait une pile de briques et du bois.

A.E. Wilder-SmithPrigogine, qui a gagné son prix Nobel pour n'avoir dit que ceci, a indiqué que pour obtenir les structures requises, tout système réversible doit, auparavant, être poussé bien loin de son point d'équilibre. Si l'on annule l'effet de la réversibilité, la synthèse4 devient possible. La structure peut être érigée. C'est pourquoi la synthèse du Psaume 23 postulée par Huxley sur ses machines à écrire irréversibles est possible. L'erreur réside dans le fait que les réactions biochimiques, en présence d'enzymes5, sont réversibles.

Comment se fait-il donc qu'une cellule vivante puisse produire des substances? Dans la cellule l'équilibre n'est pas atteint à cause de l'intervention de l'information génétique. Et l'information, il faut se le rappeler, ne peut s'expliquer dans un cadre strictement matérialiste. Pourtant Darwin, et les évolutionnistes après lui, tentent d'expliquer l'origine de la vie (l'abiogénèse) en ne faisant appel qu'aux lois naturelles, mais celles-ci ne peuvent expliquer l'effet de surprise ("surprise effect") qu'on connaît sous le nom d'information. Faut-il s'étonner alors que le lauréat du prix Nobel Ernest Chain ait dit: "Je préfère croire à l'existence des fées qu'à des spéculations aussi échevelées que l'évolution darwinienne".





NB: Pour de plus amples renseignements sur le débat création - évolution on peut consuler avec profit le livre The Creation of Life: a cybernetic approach to evolution. par A.E. Wilder-Smith, Master Books San Diego 1970/81 269 p.

Une présentation vidéo de Wilder-Smith: Design and Logos in Biology.

A. E. Wilder-Smith* (2009?) Time and Creation - YouTube Free Puritan Videos. [Six jours de Création ou six époques]

Plusieurs vidéos de Wilder-Smith sont disponibles sur YouTube.

A.E. Wilder-Smith Interview on Dutch TV. (YouTube)


Notes

1- Paru auparavant dans la revue Creation Ex Nihilo Vol. 8 no.4 pp.10-11 1986. (traduit par Paul Gosselin)
2- L'argument de Paley peut être résumé de la manière suivante: Tout comme de manière générale l'existence d'une horloge implique logiquement celle d'un horloger, ainsi l'existence de structures, dans les organismes vivants, implique nécessairement un Concepteur et Constructeur.
3- NdT. soit de textes ou d'organismes vivants.
4- NdT. d'organismes vivants.
5 - Et elles le sont toujours dans les organismes vivants.