Vie chretienne Cosmos Arts Engin de recherches Plan du site

Samizdat

Appuyer les politiques hyper-individualistes des cours suprêmes,

Est-ce “ de Gauche ” ou de Droite[1]? À qui profitent ces politiques ?




Rodrigue Allard


Introduction
Le titre de cette étude réfère à l'appui donnée aux politique pro-gay, pro-avortement et pro-avortement des Cours suprêmes du Canada et des États-Unis par les partis de Centre-gauche. Cette position du Centre-gauche nord-américain[2] représente un immense retournement par rapport à ses valeurs des décennies passées.

En effet, dans la première moitié du 20e siècle, la Gauche nord-américaine et britannique militait, par exemple, pour la prohibition de l'alcool[3] et contre l'avortement[4] en suivant la logique du principe de base du Socialisme qui est de s'opposer à l'égoïsme individualiste et de promouvoir l'intérêt collectif.

Mais le déclin du Socialisme en Amérique du Nord et en Europe de l'Ouest a entraîné un virage des partis “ de Gauche ” vers l'individualisme “ libéral ” qui est la valeur centrale du Capitalisme. Ce virage individualiste “ libéral ” s'est entre autres manifesté par le renoncement, de la part du NPD à vouloir nationaliser les grandes entreprises canadiennes[5], alors même que ces entreprises ne cessent de hausser leurs profits en faisant travailler les prisonniers des camps de concentration en Chine[6], en Birmanie[7], etc.

I L'individualisme et l'immoralisme capitaliste : L'exemple de Milton Friedman
Milton Friedman, est l'économiste ayant formé la pensée économique des chefs de gouvernements conservateurs du monde entier depuis plus de 40 ans, dont Ronald Reagan[8], Margaret Thatcher[9], George W. Bush[10], Stephen Harper et les dictatures terroristes latino-américaines[11].

Or, ce “ pape ” incontesté du Capitalisme affirme fermement depuis 1946 que les idées d'intérêt collectif et de moralité sont inacceptables et que seul compte la liberté individuelle comme l'indique, par exemple, l'article “ The Social Responsibility of Business Is to Increase Its Profits ” de Friedman[12], qui est devenu un ouvrage en 1988 (Éd. Beauchamp and Bowie).

Dans une entrevue de 2000 sur le réseau américain PBS, Friedman continue à défendre les mêmes positions, y compris la légalisation de toutes les drogues[13] : “ We have two million people in prison, four million people who are under parole or under supervision. Why? Because of our mistaken attempt to control what people put in their bodies. ” (Friedman milite aussi pour légalisation de la prostitution[14])


II Les politiciens conservateurs : Disciples de Friedman, pionniers de la légalisation de l'avortement et de l'homosexualité

Dès les années '60-'70, les plus éminents politiciens disciples de Friedman étaient le Sénateur républicain du Connecticut (et futur grand-père du George W. Bush), Prescott Bush[15] et la ministre conservatrice britannique (En 1960 et en 1970-73), Margaret Thatcher. Le premier milita activement toute sa vie pour l'organisme pionnier pro- avortement[16] (et pro-eugénisme[17]) Planned Parenthood et les soutint financièrement au point que les catholiques du Connecticut votèrent pour son adversaire démocrate.

Dans le même ordre d'idée, Goldwater était dans les années '50 à ‘90, le politicien qui soutenait avec le plus de ferveur les thèses économiques de Milton Friedman et il milita au sein de Planned Parenthood dès 1937 aux côtés de sa femme Peggy membre fondatrice de la branche du mouvement en Arizona[18].

Maggie Thatcher fut, avec un autre conservateur Humphry Berkeley et le travailliste pro-israélien[19] Leo Abse, un des trois premiers députés britannique appuyant la proposition de Lord Wolfenden de 1957 pour la légalisation de l'homosexualité et de l'avortement[20].

Encore aujourd'hui, les Républicains de George W. Bush ont augmenté d'environ 30% les subventions fédérales aux cliniques et programmes d'avortement depuis qu'ils ont acquis une majorité de sièges dans les deux chambres du Congrès (Parlement) fédéral des États-unis, une augmentation dont le lobby pro-avortement Planned Parenthood a été le premier bénéficiaire[21] Les conséquences de cette politique sont l'augmentation (ou au mieux la non-diminution) du nombre d'avortements aux ÉU[22]


III Où est la logique dans l'appui (plus ou moins discret) des défenseurs du Capitalisme à l'avortement et à l'homosexualité ?

En fait, de telles prises de position de la part des plus grands défenseurs du Capitalisme n'ont rien d'illogique : L'avortement est très payant pour les grandes entreprises car il empêche qu'à plusieurs reprises, une masse de travailleuses vitales pour les profits des entreprises quitte le service de l'entreprise pendant un an.

En 2002 par exemple, les entreprises françaises ont évité de “ perdre ” l'équivalent de 207 000 années de travail “ grâce ” aux 207 000 avortements qui ont été pratiqués en France[23] et qui ont évité à ces entreprises la “ perte ” de 207 000 employés pendant l'année fiscale 2002-2003; cela dans un contexte où la France a été gouvernée par la Droite pendant les deux tiers du temps depuis 1958 et a libéralisé profondément son économie depuis 1986[24], même sous des gouvernements théoriquement “ de Gauche ” (les uns et les autres suivant ainsi les thèses chères à Friedman)

De même les Gay représentent-ils un très payant marché, car ceux-ci n'ayant pas d'enfants ont plus d'argent et de temps à dépenser en consommant d'une manière intensive; en fait selon l'étude de Katherine Sender (University of Philadelphia), les marketeurs des entreprises capitalistes ont créé la “ culture gay ” et les “ droits des gays ” pour stimuler l'expansion du susdit lucratif marché[25]

Columbia University Press, NY, 2005.


IV Droite nazie et homosexualité
Pour ce qui s'agit de la Droite la plus extrême, le journaliste Thierry Messan (lui-même homosexuel) a démonté le mythe du génocide des gays par les Nazis, ces derniers s'en prenant à certains éléments de la communauté tout en s'alliant à d'autres, politique qui fut perpétuée par les néo-nazis ultérieurs :

“ Le parti nazi, le NSDAP, n'était à l'origine qu'un groupe gay d'extrême droite se réunissant dans une taverne de Münich autour d'Ernst Röhm (...) Au commencement de son engagement politique, Hitler prononce des éloges de l'homosexualité comme contestation païenne de la morale bourgeoise. Ainsi, en 1932, il décrit la SA comme " une communauté virile à but politique, une association de guerriers sauvages. (...) Le leader gay Brand souligne le soutien apporté en 1931 par Hitler à Röhm, accusé de pédérastie par la presse social-démocrate, pour dénoncer les " amalgames " d'Hirschfeld et affirmer la place des gays dans le parti d'extrême droite. les mouvements homophobes sont d'abord le fait des sociaux-démocrates. (...) Il suffit d'observer l'art nazi pour en percevoir la dimension homosexuelle. Les crimes du IIIe Reich à l'encontre de certains homosexuels apparaissent alors comme une lutte meurtrière au sein de la minorité gay divisée en conceptions du monde et de la sexualité antagonistes. (...) [Cette loi de 1933 sur les gays] ne concerne que les gays aryens susceptibles d'assimiler, par voie orale ou anale, le sperme d'homosexuels de " race inférieure ". Il peut donc être mis en oeuvre par d'autres homosexuels qui se protègent du " mélange des races " en réservant leur activité sexuelle à des communautés viriles aryennes ou en ayant des relations exclusivement de pénétration avec des homosexuels de " race inférieure " (...) L'un des principaux leaders néo-nazis contemporain et successeur reconnu du Führer, Michaël Kühnen (1956-1991), ne faisait pas mystère de son homosexualité (...) Rédacteur en chef de Gaie France  : Jean-Philippe Fort alias Jean-Pascal Farinaci. Conseiller municipal (RPR) de Thiais. Son pseudonyme fait référence au leader des squadristes et ministre d'État de Mussolini. Il est président du Centre d'études blühériennes, du nom de Hans Blüher, "théoricien" de l'homosexualité et de la pédérastie, fondateur des Wandervögel et égérie des Jeunesses hitlériennes.”[26]


Conclusion
Ainsi donc, ce sont la Droite (y compris ses manifestations les plus extrémistes) et les grandes entreprises qui sont majoritairement à l'origine de la légalisation de l'avortement et de l'homosexualité; cela à cause des bénéfices économiques à court terme que rapportent ces deux phénomènes aux susdites entreprises. Inversement, la Gauche des deux premiers tiers du 20e s., s'est opposé à ces valeurs sur la base d'une valorisation de l'intérêt collectif qui s'oppose au culte de la liberté individuelle, un culte qui est à l'origine du mouvement pour la légalisation de l'avortement et de l'homosexualité.

Le fait de soutenir les politiques hyper-individualistes des Cours suprêmes du Canada et des ÉU, est un signe de ce que dans les faits, la Gauche est morte et que les partis qui se présentent comme étant “ de Gauche ” ou de Centre-gauche, sont en réalité de Centre-droite et aux services des grandes entreprises.

Le fait de soutenir les partis de Droite de la part des gens qui se disent “ Pro-vie ” et anti-gay, montre que ces derniers sont parfaitement ignorant de ce que la Droite et les grandes entreprises sont vraiment et/ou ne sont pas sincères en prétendant être “ Pro-vie ” et anti-gay. La société, chacun d'entre nous, a besoin d'une “ révolution ” spirituelle pour échapper à l'incohérence politique actuelle.

J'invite les lecteurs de cette présente à se rendre à cet endroit pour prendre connaissance des révolutions spirituelles du passé (les Réveils) et être inspiré par ces dernière : http://www.samizdat.qc.ca//cosmos/sc_soc/histoire/reveils_ra.htm


Notes

[1] - Travail présenté à Khalil Adnane pour le cours Éducation à la citoyenneté II au département d'histoire et de science politique à l'université de Sherbrooke, juillet 2006.

[2] Le Centre-gauche comprend le NPD, Québec Solidaire, Parti vert canadien et américain, et ce qui reste d'aile gauche dans les Partis libéraux canadien et démocrate américain

[3] Voir entre autres cette étude : McGREW, Jane Lang. “ History of Alcohol Prohibition ”, U. S. Government National Commission on Marihuana and Drug Abuse, 1972

[4] La revue d'histoire The American Feminist s'est spécialisée dans l'étude des positions Pro-Vie des mouvements féministes, pacifistes et socialistes du XIXe siècle et des deux premiers tiers du XXe.

La revue est disponible en-ligne par abonnement (ce dernier étant gratuit)

[5] Plateforme du NPD, 1933 : http://en.wikipedia.org/wiki/Regina_Manifesto;

1956 : http://en.wikipedia.org/wiki/Winnipeg_Declaration;

Marginalisation actuelle des Socialistes dans le NPD : http://en.wikipedia.org/wiki/New_Democratic_Party_Socialist_Caucus

[6] Le leader du mouvements des droits humains en Chine, Harry Wu, lui-même rescapé des camps chinois a rapporté l'utilisation de ces prisonniers par la compagnie Wal-Mart

PALAST, Greg “ Praise Uncle Sam and pass the 18p an hour ” in The Observer, Londres, dimanche le 20 juin 1999 http://www.gregpalast.com/detail.cfm?artid=60

[7] L'article “ La loi du moins fort ” du Sélection du Reader's Digest (juillet 2006) rapporte que la compagnie pétrolière Unocal [de la ministre des Affaires étrangères des ÉU, Condoleeza Rice] a été reconnu coupable d'avoir soutenu le régime narco-terroriste de Birmanie en échange de masse d'esclaves

[8] http://en.wikipedia.org/wiki/Milton_Friedman#Political_views Dès 1964, Friedman rédigeait les grandes lignes du programme économique du candidat à la présidence des États-unis pour le parti Républicain, Barry Goldwater

[9] http://en.wikipedia.org/wiki/Thatcherism#Overview

[10] “ President Honors Milton Friedman for Lifetime Achievements : Remarks by the President in Tribute to Milton Friedman ” (Discours d'hommage par le président George Bush tenu dans l'Eisenhower Executive Office Building de la Maison-Blanche, bureau 450, mai 2002 http://www.whitehouse.gov/news/releases/2002/05/20020509-1.html

[11] http://en.wikipedia.org/wiki/Augusto_Pinochet#Pinochet.27s_economic_policy http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Condor

Sur les dictature néo-nazies latino-américaines les entrevues de Jeffrey Sachs et Arnold "Al" Harberger dans “ Up for Debate: Reform Without Liberty: Chile's Ambiguous Legacy : When Chile Became a Role Model ” de la série documentaire sur la l'économie mondiale, The Commanding Heights, Public Broadcasting Society, 10 janvier 2000

[12] FRIEDMAN, Milton. “ The Social Responsibility of Business Is to Increase Its Profits. ” in The New York Times Magazine, 13 septembre 1970 http://www.colorado.edu/studentgroups/libertarians/issues/friedman-soc-resp-business.html

[13] Section 11 “ Where We Stand Today ” de l'Entrevue de Milton Friedman dans la série documentaire sur la l'économie mondiale, The Commanding Heights, Public Broadcasting Society, 10 janvier 2000, http://www.pbs.org/wgbh/commandingheights/shared/minitext/int_miltonfriedman.html#11

[14] http://en.wikipedia.org/wiki/Milton_Friedman#Political_views Autres citations des leaders du Parti Républicain partiellement ou totalement en faveur de la légalisation http://www.drugpolicy.org/news/08_17_04gop.cfm comprenant celle-ci “ We need at least to consider and examine forms of controlled legalization of drugs." George P. Shultz (ministre des Affaires étrangères de Ronald Reagan en 1982-89), in Wall Street Journal, October 27, 1989

[15] “ [Prescott] Bush enthusiastically supported ultra-conservative Senator Barry M. Goldwater against [the more moderate] Rockefeller and during the [1964] general election campaign. He liked Goldwater's book the The Conscience of a Conservative and recommended it to his son. ”.

[16] http://en.wikipedia.org/wiki/Prescott_Bush#Political_career Planned Parenthood a milité pour l'avortement dès 1921, cela dans le but entre autres d'exterminer les Noirs par ce moyen selon les déclarations de Margaret Sanger : “ we want to exterminate the Negro population ” (SANGER, Margaret. Letter to Clarence Gamble, Oct. 19,1939, Sanger manuscripts, Sophia Smith Collection, Smith College) http://www-swiss.ai.mit.edu/~rauch/abortion_eugenics/peterson.html

[17] L'eugénisme de Margaret Sanger consistait à empêcher la naissance des “ éléments racialement impurs et/ou inférieurs ” http://en.wikipedia.org/wiki/Margaret_Sanger#Eugenics_and_Euthanasia

http://www-swiss.ai.mit.edu/~rauch/abortion_eugenics/peterson.html#1 http://blackgenocide.org/sanger.html

[18] Le mouvement a pris le nom actuel en 1942 BRENNEN, Cathelene and Teresa BAKER

PLANNED PARENTHOOD OF CENTRAL AND NORTHERN ARIZONA-MSS 43

Records - 1866 to 1992, Éd. Planned Parenthood of Arizona, 1992

http://www.ahfweb.org/download/PPCNA_MSS_43.pdf.

[19] http://en.wikipedia.org/wiki/Leo_Abse#Homosexual_law_reform

[20] http://en.wikipedia.org/wiki/Thatcher#Political_career_between_1950_and_1970

[21] Dans le cadre du programme Title X, les subventions fédérales aux organismes pratiquant des avortements ou soutenant les cliniques d'avortement sont passés de 180,918,000 US$ à 283,103,000; Les Républicains de Droite ont acquis la majorité dans les deux chambres en 1994 et l'ont encore au moment où a été rédigée (juin 2006) l'étude suivante de l'Office of Population Affairs du Gouvernement fédéral des ÉU : http://opa.osophs.dhhs.gov/titlex/ofp-funding-history.html

[22] STASSEN, Harold Glen “ Pro-Life? Look at the Fruits ” (Une compilation de statistiques par le Professeur au Lewis B. Smedes [Institute?] du Fuller Seminary, Pasadena, CA) http://www.fuller.edu/sot/faculty/stassen/cp_content/homepage/homepage.htm;

JONES, R.K., DARROCH, J.E. and HENSHAW, S.K., “ Contraceptive use among U.S. women having abortions in 2000–2001 ” Perspectives on Sexual and Reproductive Health, 2002, 34(6):294–303.

Aussi : http://www.factcheck.org/UploadedFiles/Stassen-Response.pdf et “ The pro-life movement and economic justice by Glen Stassen ” in [Lettre de nouvelles de] Sojourners Magazine, 29 juin 2005

[23] http://www.ined.fr/fr/pop_chiffres/france/avortements_contraception/avortements/

[24] http://fr.wikipedia.org/wiki/Privatisations_en_France

[25] SENDER, Katherine. Business, Not Politics : The Making of the Gay Market, in la série d'ouvrages Between Men~Between Women: Lesbian and Gay Studies, http://www.columbia.edu/cu/cup/catalog/data/023112/0231127340.HTM Échantillon d'entreprises de marketing gay : http://www.outnowconsulting.com/clients.htm

[26] MESSAN, Thierry, “ Nazisme et homosexualités, imbrications historiques et retour du refoulé ” in magazine Voltaire, 1er juin 1997. www.voltairenet.org/article7502.html et “ Gaie France : un magazine néo-nazi en vente libre en kiosques : La diffusion de la propagande néonazie parmi les homosexuels ” in série d'articles “ L'infiltration néofasciste et néonazie dans la minorité gay ” in magazine Voltaire, 1er juin 1997 http://www.voltairenet.org/rubrique332.html