Plan Cosmos Arts Engin de recherches Plan du site

Samizdat

Pourquoi je ne suis pas catholique :
une réponse brève.[1]





Nathan Busenitz
(June 24, 2014)

Si quelqu'un devait me demander pourquoi je ne suis pas catholique, voici ma réponse brève:

Je crois que l'église catholique romaine a gravement erré sur trois questions fondamentales : dans sa conception de Dieu, la Bible, et sur le salut.

1) Dans sa conception de Dieu, le catholicisme romain approuve la vénération (c'est-à-dire se prosterner devant) d'images, de statues et de reliques, elle encourage la prière aux saints[2] et élève Marie à un statut semi-divin[3]. Toutes ces choses constituent des formes d'idolâtrie, ce que condamnent les Écritures (cf. Exode 20: 4-5; Lévitique 26: 1; Actes 10: 25-26; Apoc .22: 8-9).

2) Dans son approche de la Bible, le catholicisme romain élève sa tradition[4] pour en faire une autorité égale à (et en pratique plus élevée que) l'Écriture. Le Seigneur Jésus a condamné les pharisiens du premier siècle comme apostats, car ils élevaient les traditions des hommes au-dessus de la Parole de Dieu (Marc 7: 6-8.)

3) Dans son approche de salut, le catholicisme romain ajoute diverses œuvres sacramentelles à l'Évangile de la grâce. De la même manière, l'apôtre Paul avait condamné les judaïsants, car ils ajoutaient des œuvres à l'Évangile (cf. Actes 15. 1-11; Rom 11: 6; Gal 1: 6-9).

Ces questions fondamentales, en plus d'une foule d'autres problèmes doctrinaux (dont le purgatoire, la papauté/infaillibilité du, le célibat des prêtres, les indulgences, les textes apocryphes ajoutés à la Bible, vénération de statues et reliques, etc.[5]), m'amènent à rejeter le catholicisme romain.




Autres ressources

Anonyme (2017) Grandma accidentally prays to Elrond from Lord of the Rings. (BBC - NewsBeat)

Jessse (2018) The Blasphemy of Roman Catholic Marian Apparitions. (Rational Christian Discernment)

Eric Davis How Christians Will Know They Can Join Hands With Rome.

Claude Greder (2016) Porte étroite, chemin resserré. [vidéo de prédication, environ 60 minutes] Porte Ouverte

Jesse Johnson 5 differences between Catholic theology and the Gospel.

Vogel, Louis (1945/1984) Du dogme catholique à la foi biblique. Vogel Verlag Zurich 223 p.


Notes

[1] - Cet article est une traduction du texte anglais: 200 Words: Why I'm Not Roman Catholic.

[2] - [Note du webmestre] Toutes ces choses, c'est-à-dire la vénération de statues, d'images et la prière aux saints, impliquent un dieu qui a besoin de béquilles, un dieu un peu déficient et, à vrai dire, pas tout à fait fiable, car s'il ne nous écoute pas, on nous dit qu'on peut toujours passer par la porte arrière pour consulter d'autres qui sont plus compréhensifs, tels que Marie, Ste-Anne, etc... Comparez le dieu mesquin exposé par l'enseignement catholique sur la prière à Celui qui nous révèle Christ :

[3] - À ce titre, on peut penser aux apparitions de la vièrge Marie à Lúcia dos Santos à Fatima en 1917 où cette Marie déclara qu'elle était désormais "co-rédemptrice de la race humaine", ce qui place Marie au statut divin, car seul Dieu peut sauver les hommes. D'autre part, ce concept de Marie, co-rédemptrice de l'humanité contredit clairement les paroles de Christ "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi." (Jn 14: 6). Les catholiques devraient écouter plutôt les paroles véritables de Marie, qui disait: "Faites ce qu’il vous dira." (Jean. 2: 5)

[4] - [Note du webmestre] Cette tradition inclut les écrits des Pères de l'Église (auteurs chrétiens des 4 premiers siècles approuvés par l'Église romaine) ainsi que les décrets pontificaux (parfois contradictoires...).

[5] - [Note du webmestre] Protestants et catholiques peuvent facilement se perdre dans des discussions interminables au sujet de toutes ces doctrines, mais il est possible de rapidement faire le tri en répondant d'abord à une question simple, mais extraordinairement importante : Où est la Vérité ? Si on répond : Les Écritures et la tradition romaine, alors il est possible de maintenir la prière à Marie et aux saints, les reliques, le purgatoire, l'infaillibilité du pape, le célibat des prêtres, l'adoration de statues/images, etc. Par contre si à cette question on répond : Les Écritures seules et rien d'autre, alors on doit rejeter la prière à Marie et aux saints, les reliques, le purgatoire, l'infaillibilité du pape, le célibat des prêtres, l'adoration de statues/images, etc.  Le purgatoire est justement un concept fondamentalement d’origine païenne. Déjà dans l’Énéide de Virgile (1er siècle av. J-C), on rencontre le concept des diverses transactions et efforts que doivent faire les vivants dans le but d’améliorer le sort des morts  (cf. livre VI).


Car l’Eternel jugera son peuple, Et il aura pitié de ses serviteurs. Les idoles des nations sont de l’argent et de l’or, Elles sont l’ouvrage de la main des hommes. Elles ont une bouche et ne parlent point, Elles ont des yeux et ne voient point, Elles ont des oreilles et n’entendent point, Elles n’ont point de souffle dans leur bouche. Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, Tous ceux qui se confient en elles. Maison d’Israël, bénissez l’Eternel! Maison d’Aaron, bénissez l’Eternel! (Ps. 135: 14-19)