Plan Cosmos Arts Engin de recherches Plan du site

Samizdat

Le mariage gai et la loi C-38.




Paul Gosselin
communiqué: le 21 nov. 2006

La loi fédérale sur le mariage civil a été modifiée il y a environ un an par l'adoption du projet de loi C-38 (Mariage des conjoints de même sexe). Tel que promis pendant les élections par Stephen Harper, au début de décembre prochain (2006), la Chambre des Communes tiendra un vote libre pour décider si on doit rouvrir le débat sur la nouvelle définition du mariage civil. Les conservateurs et les libéraux pourront voter librement. Le NPD impose une ligne de parti et refuse que leurs députés votent selon leur conscience. Dans le cas du Bloc, il semblerait qu'un ligne du parti serait imposé et qui me permettrait aucun vote libre aux députés bloquistes. La pensée unique semble de rigueur dans cette parti...

Touchant le fond de la question, les élites homosexuelles affirment que:

Dans les faits, la grande majorité des gais se foutent du mariage. Ce que les élites gaies exigent surtout c'est la reconnaissance de leur IDÉOLOGIE... Le discours officiel nous affirme que le fait d'élever un enfant dans un "couple gai" est une question neutre, indifférente. Mais pour avoir une autre perspective sur la question svp lire le témoignage de Dawn Stefanowicz, une fille élevée par un couple d'hommes homosexuels.

Au cours de nos discussions, j'ai constaté qu'une partie extraordinairement importante de la bataille se fait sur la redéfinition de concepts. C'est là que portent les efforts de nos élites poltiquemment correct, sur des concepts aussi simples que les mots mariage, parents, etc... Sur le pouvoir subversif de la redéfinition j'avais une citation assez pertinent dans Fuite (p. 212). Examinant la pensée de Derrida, Catherine Halpern met en lumière (inconsciemment il est possible) un contraste très utile entre modes de conversion (et de diffusion idéologique) chez le moderne et le postmoderne (2005: 52):

Il s'agit d'un processus lent, mais extraordinairement efficace, de conversion religieuse, présupposé par présupposé.

Depuis la nuit des temps, le mariage a été lié à la reproduction et les enfants. Si les élites gaies réclament le droit au mariage, c’est un "package deal ". Le droit d’avoir des enfants vient avec. En France, pourtant si politically correct, on a néanmoins pris le temps d’examiner tous les aspects de la chose et on a rejeté le mariage gai, les mères porteuses et la reproduction assistée médicalement. Le rapport français indique notamment

Au Canada on a bâclé ce processus et des procédures douteuses ont été employées par des députés Libéraux et du Bloc pour saboter le rapport que devait remettre le comité parlementaire . Ce comité parlementaire n’a jamais pu soumettre son rapport au Parlement, car un précédent juridique en Ontario en faveur de mariage gai la rendait sans objet . Au fond on ne s’intéressait d’aucune manière à ce que veut l’ensemble des Canadiens sur ce sujet. Et c’est pour la même raison que nos élites politically correct résisteront jusqu’au sang le concept que la question puisse être réglé par un referendum. Non nos imams préfèrent nous imposer, par force de loi, un régime intégriste politcally correct. Ils savent ce qui est mieux pourl bon peuple.

C-38 s'est fait au mépris de la démocratie. Le romancier de science-fiction Aldous Huxley semble avoir prévu avec une précision extraordinaire notre situation actuelle dans le Retour au Meilleur des mondes (1990: 144):

Cela peut rappeller, entre autres les décisions des juges de la cour suprême, qui ont aboli les lois sur l'avortement, fermé les écoles confessionels au Québec même s'ils était protègés par le document fondateur du Canada la British North America act.. D'autres (députés bloquistes entre autres) sont prêts à exploiter exactement les même genres de procédures pour rendre légal l'euthanasie. C-38 a été fait au mépris du processus démocratique, il faut le rouvrir.

Pour le député qui lirait ses lignes, certes toute remise en question de C38 (et du mariage gai) ne vous attira pas les "louanges" des médias ou des élites "politiquement corrects". Par contre, en tant que député, réfléchissez un moment à quel héritage politique vous allez laisser derrière vous lorsque tout ceci sera de l'histoire ancienne. Au Québec, les politiciens de l'ère Duplessis ont toléré une situation qui a donné lieu, des années plus tard, aux "Enfants de Duplessis". Aimerez-vous avoir une génération d'enfants "scraps" et dysfonctionnels sur la conscience?

Autre point à noter. Dans l’Antiquité, les sociétés grecques et romains ont ouvertement accepté les pratiques homosexuelles. Curieux de nature, j’ai posé la question à un prof d’histoire à l’université Laval expert en civilisations anciennes si ces mêmes sociétés avaient un jour pensé changer la définition du mariage pour accommoder ces pratiques. Il m’a répondu que ni les Grecs ni les Romains avaient songer à changer la définition d'une institution aussi fondamentale que la famille. Ça devrait faire réfléchir.

Il faut penser aux enfants et il faut agir !

L'essentiel est de faire savoir à votre député d'ici les 2 prochaines semaines que vous lui demandez de voter pour la réouverture du débat. Une visite personnelle à son bureau de comté, même si elle est courte, est la meilleure façon de faire valoir votre opinion. On peut rejoindre son député via une lettre personnelle ou un couriel, mais Il faut préciser quant aux courriels, au'ils sont généralement moins efficaces que les lettres manuscrites. Aussi, il faut bien s'identifier, incluant nom, adresse (résidant dans le comté du député) et tél. Pour sauver un peu de temps, voici une lettre que l'on peut copier (document Word)

Vous pouvez trouver les coordonnées de votre député en entrant votre code postal ici.

DANS LE CAS D'UN DÉPUTÉ CONSERVATEUR, vous suggérons d'envoyer une copie supplémentaire (CC:) aux adresses suivantes :

Vic Toews, ministre de la justice : Toews.V@parl.gc.ca

Stephen Harper, premier ministre : Harper.S@parl.gc.ca

Autres sites d'intérêt sur les questions sociales (utilisez leurs engins de recherche):

blogdei.com


Ressources

Louis De SerreDeux documents multimédia, tirés d'une conférence en français par Louis DeSerres ( preservemariage.ca ), traitent de l'importance de ce vote et de la nécessité de rouvrir le débat sur le mariage civil. En particulier, on y traite de la décision récente ( 25 janvier 2006) du gouvernement de la France de refuser l'accès au mariage et à l'adoption aux couples de même sexe afin de respecter la convention de l'ONU sur le droit des enfants.

Liens vers les documents multimédia sur le sujet:

Vidéo Condensé conférence - 15 min WIndows Media 700kb/s

Vidéo Condensé conférence - 15 min WIndows Media 300kb/s

Audio Condensé conférence - 15 min WIndows Media 37 kb/s


Note
Vous pouvez utiliser les liens de cette page de 3 façons :

Un clic sur le lien multimédia fera démarrer votre lecteur WindowsMedia Player (v. 9 ou plus récente) - vous pouvez faire un double-clic sur l'image durant le visionnement pour passer en mode "Plein Écran"; Vous pouvez copier ces liens et les placer dans une page Web de votre site, permettant à vos visiteurs de consulter les vidéo qui seront transmis de notre serveur Web - Donner une explication du contenu SVP; Un clic du bouton droit sur le lien affichera un menu comprenant le choix "Enregistrer sous" ("Save Target As..."), ce qui vous permet de télécharger le fichier sur votre ordinateur pour différentes formes de distribution (DVD, Video-CD, Installation sur un autre site Web, etc...).

Nous vous encourageons à faire circuler cette information et à consulter les sites suivants pour plus d'information:


Marriage Institute.ca

Enshrine Marriage.ca

Restore Marriagecanada.ca


Références

HALPERN, Catherine (2005) Jacques Derrida (1930-2004) Le subersif. pp. 52-53 Sciences humaines (mai-juin, HS spécial no 3)

HUXLEY, Aldous (1958/1990) Retour au meilleur des mondes. Plon [Paris] 155 p.