Plan Cosmos Arts Engin de recherches Plan du site

Samizdat

Puis-je savoir si je vais au ciel?

Ce que la Bible en dit.





Ne te glorifie pas du lendemain, car tu ne sais pas ce qu’enfantera le jour suivant. (Proverbes 27:1)


Les jours d’une vie passent rapidement, les bons et les mauvais et tous finissent par sentir le poids des années. Mais le jour vient où les questions les plus sérieuses se posent. Parfois c'est un diagnostique medical qui nous force à réfléchir sur l'éternité et à ce qui se passe après la mort. Les hommes disent bien des choses sur la vie après la mort et comment aller au ciel, mais à la fin, tout ce qui comptera vraiment c’est ce qu’en pense Dieu. C’est Lui qui décidera qui entre au ciel et qui ira ailleurs...


Mais la Bible n’a-t-elle pas été écrite par des hommes et a pu être mal transcrite?
Devant ces questions, mieux vaut lire soi-même la Bible pour se faire soi-même une opinion de son contenu et voir si elle explique vraiment la condition humaine et, plus important encore, si elle est VRAIE. Voici quelques trucs que la Bible dit sur elle-même.


Si j’ai été une bonne personne, irai-je au ciel?
À cette question, il faut poser une autre : Dieu est-il d’accord qu’il soit vraiment possible d’être une « bonne personne »? Que dit la Parole de Dieu?


Mais si devenir une « bonne personne » ne satisfait pas Dieu, alors on va tous en enfer?
En temps normal oui, sauf que... Huit cent ans avant J-C, le prophète Ésaïe a prophétisé :

Et lorsque les apôtres ont compris ce qu'étaient les exigences de Dieu pour le salut, ils ont dit: «Qui peut donc être sauvé?» Jésus les regarda, et leur dit: «Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.» (Matt 19: 25-26)


Si on est sincère dans ses croyances, cela suffit-il pour aller au ciel?
La Bible dit que non.


Si on est tous dignes d’aller en enfer, comment s’en sortir?
Si la mort est le salaire du péché, Dieu ne nous a pas laissés dans notre cellule de prison. Notre Père a pourvu une Porte de sortie, un Sauveur qui, volontairement, allait prendre notre place et subir le jugement que mérite nos péchés. La justice de Dieu est tombée sur lui. Et Dieu a fait ça parce qu’il nous AIME!


Nos « bonnes œuvres » peuvent-ils nous aider à entrer au ciel?
La Bible dit que non.


Est-ce que peux vraiment savoir que je suis sauvé?
La réponse de la Bible est OUI.


Que faut-il faire pour recevoir ce Salut?
Comme le bon larron, cloué sur une croix à côté de Jésus, il faut aller plus loin qu’une affirmation théologique générale (je suis pécheur) et reconnaître ton péché, des péchés spécifiques et réels, méritant le jugement de Dieu.


Jésus s’est substitué à nous pécheurs, hommes et femmes. Christ est devenu péché à notre place, lui qui était sans péché, et par sa résurrection, il nous offre la vie éternelle à partir du moment où, comme le Fils Prodigue, on admet nos péchés et que l’on déclare publiquement notre foi dans son sacrifice.
Confesse donc que Jésus-Christ a payé de sa vie la rançon pour tes péchés et qu’étant lui-même sans péché, Dieu l’a ressuscité des morts.
Ensuite il faut te repentir, ce qui signifie prendre la décision de changer de comportement et d’attitudes et te laisser diriger par Sa Parole.
Il ne nous reste qu’à accepter la Vie éternelle comme un don gratuit de Dieu, de mettre sa Parole dans nos cœurs et de marcher dans ses voies. La miséricorde de Dieu nous vient par le Fils. SEULS ceux qui l’acceptent obtiennent miséricorde.


NB : À moins d’avis contraire, tous les versets cités sont tirés de la Bible Crampon. Certaines comportent des commentaires explicatifs en parenthèses carrées [].

Notes

[1] - La version Segond dit : « Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, il le fera. Ce qu’il a déclaré, il l’exécutera. »

[2] - La Segond dit : « Il n’y a de bon que Dieu seul ».

[3] - Le verset suivant précise qu’après avoir accepté le salut acquis à la Croix, que Dieu prépare des bonnes oeuvres que nous devons pratiquer.


Autres ressources

Nathan Busenitz Pourquoi je ne suis pas catholique: une réponse brève.

Yves Petelle Comment quitter un navire qui va couler?

Yves Petelle (2016) Sortez ô mon peuple, quittez-là. Éditions de la Sentinelle - Brownsburg-Chatham QC 210 p.