Vie chretienne Cosmos Arts Engin de recherches Plan du site

Samizdat

Philosophie.




Se moquer de la philosophie, c’est vraiment philosopher. (Pascal - Pensées)

Si nous voulions parcourir les opinions de tous les philosophes, nous tomberions dans leurs folies et leurs rêveries. Laissons-les donc se réfuter les uns les autres ; pour nous, renonçant à découvrir les essences des choses, tenons-nous en à ce que dit Moïse : Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. Glorifions le plus excellent des ouvriers pour l'art et la sagesse qui règne dans ses ouvrages : par la beauté des objets visibles, jugeons combien il est beau; par la grandeur des corps sensibles et bornés , concevons combien il. est grand , infini, au-dessus de toutes les idées que nous pouvons avoir d'une puissance. Quoique nous ignorions la nature des choses créées , néanmoins ce qui tombe sous nos sens est si admirable, que l'esprit le plus pénétrant n'est en état ni d'expliquer, comme il doit l'être, le moindre des objets qui sont dans le monde, ni d'accorder les louanges qui sont dues au Créateur, à qui soient la gloire, l'honneur et l'empire dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
(Basile de Caesarée -- 329-379 AD, Hexaemeron 373)

«L’Esprit du Siècle souhaite à la fois permettre et interdire le raisonnement.»
«Comment est-ce possible?»
«Vous avez entendu ce qu'ils t'on dit. Si quelqu'un remet en question leurs affirmations, ils disent qu'il ne fait que justifier ses propres désirs par un faux raisonnement et qu'ils n'on donc pas besoin d'y répondre. Mais si quelqu'un les écoute, ils proposeront des raisonnements pour démontrer que leurs propres doctrines sont vraies. »
«Je vois. Et quelle est la solution?»
«Vous devez leur demander si le raisonnement en soi est valable ou non. S'ils disent non, leurs propres doctrines, qui sont le fruit de raisonnements, s'effondrent. S'ils répondent par l'affirmative, ils se doivent d'examiner tes arguments et les réfuter quant au fond: car ils doivent considérer que si certains raisonnements sont valables, il se peut que tes raisonnements puisse faire partie des éléments valables. »* (CS Lewis - The Pilgrim's Regress - 1933)


auteurs
Création et science: l'œuvre de Stanley L. Jaki. Ellen Myers
The Maimonides Phenomena. Louise Guay
Francis Schaeffer, une vie, une pensée Pierre Berthoud




Réflexions
La vérité (tiré de Dieu, illusion ou réalité. ch. 3) Francis Schaeffer
La notion d'aliénation chez Marx. Paul Gosselin
Problems with Ethics in an Evolutionary / Materialistic World-view. Paul Gosselin
Juger ou ne pas juger ? (l athée moralisateur ou avoir de la fuite dans les idées ?) Paul Gosselin
A philosophical question: Does Evolution have a hard core? Paul Gosselin
Confusions et nuances: le rapport science / religion. Paul Gosselin
Petites phrases assassines. Christian Bourgeois
La Science dans le cadre des origines. Didier Gasser
Les athées et ma sécheuse. François Ménard
Le théologien interroge le philosophe. AW Tozer
Moral Absolutes: An Exchange with Atheist Paul Baird and Paul Gosselin
La philosophie du chien. Phydon de Thessalonique
A Dog’s philosophy. Phydon of Thessaloniki
La vision chretienne du monde. Henri Lüscher
Démission de la raison. (Ebook, PDF) Francis Schaeffer
Êtes-vous un évangélique éduqué et handicapé intellectuel? Paul Gosselin
Inklings Odd-Ballery: A Review of Worlds Apart. Paul Gosselin
Abolition of Man (Ebook, PDF) CS Lewis
Artistide, le philosophe (2e siècle) Apologie d'Aristide. (PDF)
Athéisme confondu. (1655) Raimond Gaches (PDF)
The Malaise of Modernity (1991) by Charles Taylor: A Reveiw. Paul Gosselin
Minucius Félix (197 ap. JC) Octavius: Dialogue philosophique. (Ebook format PDF)
IA vs StarCraft. Paul Gosselin
Une question de temps... Paul Gosselin






Ressources Internet

Evangelical Philosophical Society
The Gentle Darwinians: What Darwin’s Champions won’t Mention. Peter Quinn (comparaison intéressante des attitudes de nos élites vers deux penseurs majeurs du 19e siècle, Nietschze et Darwin)
Vern Sheridan Poythress (2013) Logic: A God-Centered Approach to the Foundation of Western Thought. Crossway (Ebook format PDF)
Schaeffer, Francis (1968) Démission de la Raison.(Ebook PDF)
Schaeffer, Francis (1976) Héritage du christianisme face au XXIe siècle / How Should We Then Live? (Ebook PDF)




Francis Schaeffer
"The thinkers in our society have been admitting for a long time that they; have no final answers at all. Take Woody Allen, for example. Most people know him as a comedian, but he has thought through where mankind stands after the "religious answers" have been abandoned. In an article in Esquire (May 1977), he says that man is left with:

    «…alienation, loneliness [and] emptiness verging on madness… The fundamental thing behind all motivation and all activity is the constant struggle against annihilation and against death. It's absolutely stupefying in its terror, and it renders anyone's accomplishments meaningless. As Camus wrote, it's not only that he (the individual) dies, or that man (as a whole) dies, but that you struggle to do a work of art that will last and then you realize that the universe itself is not going to exist after a period of time. Until those issues are resolved within each person - religiously or psychologically or existentially - the social and political issues will never be resolved, except in a slap-dash way.»
    Allen sums up his view in his film Annie Hall with these words: "Life is divided into the horrible and the miserable." Many would like to dismiss this sort of statement as coming from one who is merely a pessimist by temperament, one who sees life without the benefit of a sense of humor. Woody Allen does not allow us that luxury. He speaks as a human being who has simply looked life in the face and has the courage to say what he sees. If there is no personal God, nothing beyond what our eyes can see and our hands can touch, then Woody Allen is right: life is both meaningless and terrifying."
    (pp. 354-355 in Schaeffer, Francis A. "The Complete Works of Francis Schaeffer: A Christian Worldview. Volume V: A Christian View of the West." Crossway Books Wheaton IL 1982/1994 567 p.)

-------

"Mieux vaut aller dans une maison de deuil que d'aller dans une maison de festin; car c'est là la fin de tout homme, et celui qui vit prend la chose à cœur. Mieux vaut le chagrin que le rire; car avec un visage triste le coeur peut être content. Le cœur des sages est dans la maison de deuil, et le cœur des insensés dans la maison de joie. Mieux vaut entendre la réprimande du sage que d'entendre le chant des insensés. Car comme le bruit des épines sous la chaudière, ainsi est le rire des insensés. C'est encore là une vanité." (Ecclésiaste 7: 2-6)


"Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus…" (Genèse 3: 7a)